lundi 20 avril 2015

Les temps d'avant (Laurent André et Christelle Hédin)

Tome 1 : Jusqu'au crépuscule 

Paris, 13ème arrondissement, été 70, cinq enfants font connaissance.
Une belle amitié va naître entre Marie, Julie, Christophe, Philippe et Lucas, intemporelle malgré les années qui passent. Espiègles, débordants d'énergie et de lubies, ils se lient un peu plus chaque jour, partageant jeux, activités sportives, découvertes technologiques, fous rires, peines et drames familiaux.
Les cinq amis grandissent, toujours animés par cette même amitié devenue fusionnelle, et vivent leur premier amour, leur première expérience sexuelle. Qui n'a pas un jour rêvé de revivre ses premières fois exaltantes ?
Une histoire qui vous transporte dans les années 70-80 et vous immerge dans la vie trépidante de ces cinq enfants à la vie, à la mort…

Bon, pendant que j’ai un peu l’occasion et avant que le soufflé ne retombe, je vais écrire mon avis sur ce premier tome qui m’aura bien surprise !

Ce roman nous permet de lier connaissance avec Lucas, Marie, Julie, Christophe et Philippe, bien que nous suivions de façon plus importante Lucas, au final. Du bac à sac au bac tout court, c’est une immersion dans leur quotidien, dans leurs premières expériences, dans leur découverte de la vie, au milieu de ces années folles où tout change si vite. Une immersion belle et parfois douloureuse, parmi ces 5 jeunes qui, une fois trouvés, ne se sépareront plus.

Je tiens à remercier chaleureusement les Editions AETH pour ce partenariat !

Alors que dire. Je me dois d’avouer que je ne sais pas tellement par quoi commencer. Cette lecture a été agréable, elle m’a fait vivre plusieurs émotions, je suis néanmoins relativement mitigée sur certains points.

Découvrir ces 5 personnes, qui sont en fait bien plus que des personnages de fiction, puisqu’ils sont tellement bien construits et réalistes qu’on pourrait s’attendre à les croiser ou plutôt à les retrouver dans un album de vieilles photos. Chacun possède ses idées, son caractère, ses petits trucs, et on les apprécie tous différemment. Ils forment un tout, mais un tout dont les parties sont distinctes, on le voit bien vite.

Une des premières remarques que j’ai eues concernant ce roman était le fait que j’avais l’impression de voyager dans le temps en contemplant un vieil album. Cette impression de plonger et de pouvoir en apprendre énormément sur ces années que je n’ai pas vécues mais dont on nous a tellement parlé… au milieu de ces enfants qui grandissent quand même rapidement. J’étais témoin, et il est vrai que c’est aussi un petit moins, pour moi : difficile de s’impliquer réellement quand on ne fait qu’observer.

Ceci dit, la plume m’a très vite paru très juste, légère et invitant à poursuivre les aventures de nos amis. Je m’en suis délectée, bien que j’aie constaté de nombreuses fautes d’orthographe, ce qui me désole parce que cela péjore un magnifique récit. Je salue quand même le talent de ces deux auteurs, sincèrement, il y a deux personnes mais une seule voix, dans ce roman, chapeau !

Si je devais parler de l’histoire même, je dirais que ça été très enrichissant. Parfois, il y a eu des moments de moins, où on s’ennuie presque, mais c’est une histoire de vie, pas un roman rocambolesque. Les pages défilent rapidement, ça coule et c’est bien. Je n’ai pas toujours été convaincue par les choix des personnages, et j’avoue que même parfois, j’ai froncé les sourcils. Mais c’était une autre mentalité. Et c’est vraiment ça qui est formidable, en fait, dans ce roman ! Tout est fait selon la mentalité de l’époque. J’ai envie de faire remarquer que parfois, c’est quand même pas très pédagogique pour ceux qui liront. Sauf que le lecteur est amené à se dire que durant ces années, on ne vivait pas forcément comme maintenant, même en tant que jeunes !

Parlons donc des valeurs. Il y en a, contrebalancées par des évènements moins sympathiques et qu’il ne faut surtout pas reproduire (attention, les enfants, hein hihi). Sauf que ce roman, à mon avis, ne se veut pas une leçon ou quelque chose pour en tirer le comportement parfait. Il y a une leçon de vie : l’amitié et vivre sa vie à 200% sont importants. Sans faire d’actes inconsidérés, il faut vivre et respirer, profiter de chaque opportunité et partager avec ceux qui comptent pour nous.
Ce roman, c’est vraiment un hymne à l’amitié. On aimerait tous avoir la bande à Marie, Christophe, Lucas, Philippe et Julie. On voudrait être l’un d’eux !
Petite mention quand même à Lucas qui réussit à mes yeux un peu trop bien tout ce qu’il entreprend, mais… mais il n’a pas une vie facile, mine de rien.

Et cette plongée dans le passé… comme j’ai apprécié de voir tous ces détails, ces éléments posés avec justesse pour nous faire découvrir l’évolution des technologies, les préoccupations de l’époque, les mœurs qui évoluaient… il y a de tout. Franchement ! Génial.

Vous voyez donc que ce roman est de très bonne qualité, hein ? Mais pourquoi je suis mitigée ? J’ai parlé du fait de rester spectatrice. Les éléments qui m’ont réellement touchée, voire percutée, ont été les plus douloureux. Du coup, c’est super, quelque part, c’est toutefois dommage parce que j’aurais voulu ressentir les bons moments.
Ensuite, eh bien, j’ai parfois totalement réprouvé les choix de certains, du coup, j’ai été moyennement convaincue par leurs parcours. Le passage de 16 à 17 ans dans la bande m’aura fait rire jaune, pour ceux qui connaissent, par exemple. Après, c’est un ressenti personnel, évidemment.
Et enfin… la fin. Crotte, elle a brisé tous mes espoirs ! J’avais un espoir qui me tenait depuis la moitié du livre et je suis juste dé-gou-tée que ça soit ça qui se passe. Franchement, non, là, j’aime pas. Pour le moment, de fait, l’envie de lire la suite n’est pas là. Peut-être qu’elle le sera plus tard, mais… ouais, non, ça m’énerve, pour l’instant. Ce qui veut quand même dire ce que ça veut dire, puisque les auteurs auront réussi à me permettre de m’attacher à leur groupe et d’être sensible à ce qui leur arrivait !

En conclusion, c’est une bonne lecture que le premier tome de la saga Les temps d’avant, avec une plume très bien maîtrisée pour deux auteurs qui ont réussi à ne faire plus qu’une voix. Avec des détails qui rendent le récit particulièrement riche, nous plongeant dans des années devenues mythiques, vous évoluerez auprès d’un groupe d’amis touchant, parfois moins, mais qui vivent leur amitié et leurs rêves à fond la caisse. C’est une histoire qui aurait pu être celle de beaucoup, je crois, pour certains aspects.
Bref, du bon, du bon, même si j’aurai été mitigée par les choix de certains, par la fin qui m’aura vraiment coupée dans mon élan et dégoûtée. J’aurais aimé être plus impliquée et… que cela ne finisse pas ainsi.
Ce sera un 16/20 pour moi et je le recommande quand même !

1 commentaire:

  1. la suite ... https://www.youtube.com/watch?v=Qc65_uSLLWg

    RépondreSupprimer