dimanche 1 janvier 2017

Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi (Juliette Bonte)

Chloé Martin est la « pire conseillère en voyages du monde ». Gaffeuse et malchanceuse chronique, elle reste cependant une optimiste invétérée. Pourtant, lorsque son patron lui « offre » un séjour professionnel en Savoie, les choses ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices : hôtel miteux, verglas, et surtout rencontre avec son ex qui lui annonce qu’il est fiancé à la bombe atomique avec qui il l’a trompée. Pour ne rien arranger, Chloé est désormais complètement dépendante du bon vouloir du passager avec qui elle a failli se battre dans le train, Nick, qui a ensuite eu la gentillesse – ou la cruauté ? – de la sortir d’une situation très gênante avec son ex en se faisant passer pour son compagnon. En théorie, ce séjour commence donc plutôt mal. Mais en pratique, lorsque, comme Chloé, on sait voir le verre (de bière) à moitié plein, l’horizon finit toujours par se dégager. Et il se pourrait même que l’amour fasse partie du voyage.

Commençons l’année 2017 avec la dernière chronique de 2016 que je n’ai pas pris le temps de taper à l’heure… Peut-être que j’arriverai à être plus ponctuelle désormais ? On y croit !

Chloé Martin travaille dans une agence de voyage, en ayant clairement conscience que son potentiel d’efficacité n’est pas au maximum et qu’au contraire, elle serait plutôt le dernier bonbon dont on se servirait dans le panier s’il fallait choisir. Pourtant, c’est elle qui est désignée pour partir essayer un séjour en Savoie. Réjouie, Chloé va vite déchanter : les conditions de ses vacances ne sont clairement pas celles d’un tout confort et si vous rajoutez son ex et sa fiancée en prime dans le lot, ça commence à devenir largement craignos. Reine des situations improbables et noueuses à souhait, notre héroïne va se retrouver avec un faux petit-ami surgi d’on ne sait où… à priori, tout semble contre elle, mais… et si tout s’arrangeait ?

Comme d’habitude, je trouve mon résumé peu convaincant parce qu’il ne dit pas tout ce qu’il faudrait pour vous accrocher. À dire vrai, j’ai dévoré cette petite romance au ton humoristique, parfaitement réaliste tout en restant improbable… donc j’aimerais vous donner envie à mon tour !

Je savais que j’allais apprécier le livre de Juliette Bonte : j’avais aimé Singulière, je rigole souvent en lisant ses statuts sur Facebook (elle a une page auteur sur laquelle elle ne sait pas rester sérieuse), et le résumé me promettait une histoire franchement sympathique. Ça n’a pas failli ! C’est exactement le genre de bouquin que je cherchais à lire sous mon plaid, pour me détendre et oublier le boulot, les tracas de la vie et tout ce qui peut s’oublier en négatif. J’étais à fond dans l’histoire, et ce, dès le départ !

Chloé Martin fait partie de ces filles qui vous semblent assez rapidement attachante : elle est un peu maladroite, un peu fainéante, bref, elle cumule pas mal de nos travers tout en les assumant et en avançant dans la vie comme elle peut. Son humour à toute épreuve nous embarque presque immédiatement, et même s’il vous prend l’envie de lui taper sur les doigts pour l’empêcher de réaliser une bourde que vous voyez arriver à des kilomètres… elle reste une gaffeuse amusante et à laquelle on peut s’identifier d’une façon ou d’une autre.
Les personnages secondaires, eux, provoquent en nous de nombreuses réactions. On se laisse surprendre, on les déteste ou alors on se laisser attendrir aussi sans s’en rendre vraiment compte. La dynamique qui existe entre chacun d’eux est très vivante, comme si vous vous y trouviez, du coup, vous avez toujours un avis sur chacun… notamment l’ex de Chloé, ainsi que sa copine qui auront assez le don de vous agacer (mais on aime les « détester »).

Je viens de mentionner une dynamique. Laissez-moi vous dire que ce terme peut s’employer aussi à toute l’intrigue, qui s’avère assez rocambolesque et réellement comique. Chloé a le don pour se fourrer dans des situations improbables et incroyables, qui s’avèrent très amusantes et entraînent de nombreuses conséquences notables sur la suite des évènements. Cette femme est un domino bancal vivant : elle ne peut pas rester simplement à sa place : il faut qu’elle fasse basculer tout le reste. Mais on l’apprécie énormément pour ça aussi, parce que ses (més)aventures sont fascinantes et addictives ! Puis, si c’est pour trouver l’amour au bout… on signe !

Ah, l’amour… oui, c’est une histoire d’amour qui vous prendra au cœur, au final. Après avoir bien ri ou avoir eu envie de secouer Chloé pour l’empêcher de gaffer encore, vous retrouverez une histoire d’amuuur qui vous procurera des petits papillons et vous rivera au bouquin aussi sûrement d’une vis dans un mur. Impossible de lâcher ! Lorsque tout se complique (encore) après s’être (enfin) dénoué, vous n’êtes plus qu’un entrelacs de tensions, une pelote de laine mal rangée qui veut absolument savoir la fin ! (oui, c’était mon cas, c’est vous dire si j’étais à fond)

Concernant la plume, Juliette Bonte nous présente une narration très fluide, très drôle et légère. Elle réussit à faire ressortir dans son héroïne beaucoup d’injustices, de déterminations et de pensées que nous éprouvons toutes à un moment ou à un autre. Tout l’ensemble de l’histoire nous paraît réaliste et à la fois rocambolesque, comme un bon film devant lequel on se mettrait un soir tranquille. Le rythme est bien dosé, Chloé ne verse jamais dans l’exagération, bref, c’est un petit bijou !
Et je ne parle pas de tout le contexte savoyard instauré par Juliette, qui m’a rappelé bon nombre de mes séjours au ski… on s’y croirait, vraiment !

À propos des valeurs, j’avoue que j’ai beaucoup aimé ce que j’y ai trouvé. Ce n’est pas un roman pour vous faire réfléchir, vraiment. Il nous dit cependant qu’on peut reconstruire sa vie après un gros (énorme) chagrin d’amour, et que toute situation peut s’arranger, y compris lorsqu’on s’est mis dans une panade incroyable. On y constate aussi qu’il est mieux de faire face à ses sentiments et de les assumer, même si on y perd des plumes, et qu’à jouer de manipulations pour avoir ce qu’on veut, on finit toujours par se prendre quelque chose sur le coin du bec, a fortiori si on s’appelle Chloé Martin. Ça parle aussi d’acceptation de soi, de l’autre, sans jugement, et… de la ressource que chacun peut posséder en lui. Oui, on peut y trouver beaucoup, mais c’est avant tout une romance fraîche et terriblement sympathique !

En conclusion, Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi a été une grosse réussite pour moi. Parfait à lire en hiver sous un bon gros plaid bien chaud, il vous fera sourire et lever les yeux au ciel en même temps, tant Chloé est une héroïne qui a le don pour se fourrer dans des situations impossibles. Pour autant, on la retrouve dans une histoire d’amour inattendue mais qui vous emportera et vous fascinera, un truc tout mimi et qui sort des sentiers battus. Ce petit détour par la Savoie et ses surprises m’aura clairement enchantée ! C’était chou, humoristique, sans prise de tête et romantique sur la fin. Je vous le conseille carrément, et ce sera un 18/20 pour moi !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire