vendredi 28 juillet 2017

La Question Existentielle de Cha' n°26


Un mirage ? Une hallucination ?
Non ! Nein ! No !
Vous êtes bien en train de lire la première Question Existentielle de 2017 !

J'ai bien envie de dire que la honte soit sur moi, mais mon cerveau était accaparé par autre chose (comprendre : mon mémoire qui m'a achevée ou presque). Cette fois-ci, je vous retrouve pour une question que d'autres ont sûrement posé - ou pas - mais qui me turlupine depuis un moment.

Sachez que je ne veux pas lancer de débat, juste avoir accès à vos réponses, comme d'habitude, parce que je suis une grande curieuse.
Là, vous êtes en train de vous demander quel genre de bombe je suis prête à lâcher.

Voilà. Un blogueur/booktubeur un roman, ou un livre ou... bref. Ça vous fait quoi ? Vous courez l'acheter ? Vous vous questionnez ? Vous êtes intrigués ? Vous vous en fichez ? Vous êtes méga trop contents ?

Je vous avoue que je suis vraiment curieuse de vos réponses. J'écris des romans depuis des années, je suis blogueuse depuis un certain temps, et je me questionne toujours sur l'essor que peuvent avoir certains du fait de leur renommée. Je ne reproche rien du tout, qu'on se le dise, mais c'est vrai, je me demande ce qu'on ressent en tant que lecteur quand on voit un livre sortir comme ça. En tant que romancière, ça me fait réfléchir, et en tant que lectrice, ça m'intrigue.
Alors, qu'en pensez-vous ?

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Franchement je ne l'achète pas de suite même si ça m'intrigue, cela dépend du blogueurs/booktubeurs, du sujet, etc... J'attendrais surement d'avoir lu quelques chroniques.

    RépondreSupprimer
  2. Hello ! Michelle a raison, tout dépend du blogueur/booktuber. Je ne prends que mon exemple mais j'aime suivre de petits comptes (petits en terme de followers mais géants par rapport à l'affection que je leur porte !). J'aime leur simplicité, leur enthousiasme... Il y a de gros youtubeurs très bien aussi bien sûr mais je sens le placement de produits derrière leurs vidéos et je suis pas mal allergique à cela. Comme un sentiment de supercherie sur le ressenti véritable du livre. Sinon oui, je peux être intriguée par un bouquin et l'achèterai peut-être à l'occasion. En tout cas, il ne faut pas négliger la portée que peuvent avoir les blogueurs/youtubeurs : plus l'info circule, plus l'oeuvre a de chances de trouver son public ;)

    RépondreSupprimer